Fruits oubliés "Confiture de Nèfles"

Publié le par Iris

Mes parents ont planté, il y a quelques années, un néflier dans leur jardin, ma fille Hortense a pu découvrir ce fruit qu'elle adore.


La nèfle est le fruit du néflier commun. Elle n'est plus guère commercialisée de nos jours. On l'appelait aussi « cul de chien » ou « cul de singe » (dans le Morvan).


Autrefois commun (les nèfles disparaissent peu à peu avec l'appauvrissement de la biodiversité), ce fruit charnu, en forme de toupie déprimée au sommet et surmontée des cinq dents persistantes du calice, est une fausse drupe (en fait, un piridion) : la chair entoure cinq noyaux qui contiennent de l'acide cyanhydrique. C'est un petit fruit, de 3 à 5 cm de diamètre.


La récolte des fruits intervient assez tard, généralement en octobre, après les premières gelées. Les fruits doivent être conservés plusieurs semaines dans un local aéré, jusqu'à l'amollissement ou blettissement de la pulpe qui les rend consommables.

Confiture de Nèfles :


- Retirer la peau ainsi que les noyaux du fruit, mettre à cuire avec du sucre (prendre la moitié du poids de fruit en sucre). Rajouter un filet de citron.

- Laisser cuire 20 mn environ tout en remuant.

Il est aussi possible de faire de la gelée de nèfles.


- Placer les nèfles non épluchées et coupées en 4 dans un faitout, les recouvrir d'eau, et faire bouillir jusqu'à éclatement des fruits.

- Il faut alors les presser pour exprimer le jus et le filtrer. Ce jus, additionné de sucre cristallisé à raison de 750 g par litre, est mis à bouillir pendant 20 minutes environ, en le remuant de temps à autre, jusqu'à obtenir la prise en gelée.

- Dès la prise, mettre la gelée en pots.

Commenter cet article