A la recherche du pyrèthre

Publié le par Iris

Je suis à la recherche d'une plante à forte concentration de pyrèthre ou de graines à semer. Hélas, je n'arrive pas à en trouver dans les pépinières de ma région.
J'ai l'habitude de préparer mes décoctions pour lutter contre les parasites des arbres à fruits et pour les légumes. Mon cerisier a été envahi de chenilles, j'ai du couper plusieurs branches et j'ai acheté un produit hors de prix dans une jardinerie pour le traiter. Quelqu'un connait-il un moyen naturel pour se débarrasser des chenilles ? Un habitant de Seine et Marne sait-il où je peux trouver une plante ou des graines ? Mes petits desserts à base de mes cerises maison sont bien menacés !!!!! Merci à vous tous pour votre aide.

(Le terme "pyrèthre" désigne la poudre faite des fleurs séchées du chrysanthème tandis que le terme "pyréthrine(s)" désigne les six composés insecticides contenues naturellement dans cette poudre. Ces six pyréthrines constituent de 0,9 à 1,3% des fleurs séchées. Le mot "pyrethrums" est le nom commun latin qui désigne les variétés ornementales développer à partir du chrysanthème de Perse).

Il existe deux façons d'utiliser le pyrèthre soit le poudrage ou la pulvérisation. Étonnamment, l'effet insecticide du pyrèthre de l'une ou l'autre des façons est plus grand à des températures fraîches (Harries et al., 1945). Il est donc recommandé de l'appliquer en fin d'après-midi de façon à ce que les températures plus fraîches du soir en améliore l'efficacité et que le soleil n'accélère pas la dégradation des pyréthrines.

Broyage
La finesse du broyage des fleurs séchées influence l'efficacité du pyrèthre mais aussi sa longévité. Plus le broyage est fin, plus le pyrèthre est efficace contre les insectes mais plus les pyréthrines se détériore vite au contact de la lumière. Les tiges peuvent être broyées avec les fleurs sans vraiment réduire la concentration en pyréthrines
.




Publié dans Message

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article